Soleil : ce trou gigantesque découvert par la Nasa qui perturbe nos communications téléphoniques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Soleil : ce trou gigantesque découvert par la Nasa qui perturbe nos communications téléphoniques
©

Espace

Soleil : ce trou gigantesque découvert par la Nasa qui perturbe nos communications téléphoniques

Cette zone "froide" découverte dans l'atmosphère du soleil pourrait entraîner des problèmes de navigation satellite et des coupures d'électricité.

Une vidéo de l'Agence spatiale américaine montre un trou dans le soleil. Mais pas d'inquiétude, il ne s'agit "que" d'un simple trou coronal, ce qui correspond en fait à une zone dite froide dans l'atmosphère du soleil, plus connu pour être la source du vent solaire, c'est-à-dire un flux d'atomes et d'électrons s'échappant de l'étoile très rapidement et venant frapper la Terre. La Nasa indique toutefois que le trou coronal observé entre le 28 et le 31 mai est le plus grand observé depuis plus d'une année.

S'il n'y a rien à craindre des vents solaires, il faut toutefois indiquer qu'en plus de provoquer des aurores boréales, ils peuvent également être à l'origine de coupures électriques voire de problèmes en ce qui concerne les communications satellitaires.

La Nasa, qui annonce notamment suite à cette tempête magnétique "quelques aurores boréales sur Terre" ajoute que des perturbations des GPS mais aussi des liaisons entre téléphones portables pourraient avoir lieu ces deux prochains mois.

Pour rappel, une tempête électromagnétique avait entraîné en 1989 plusieurs coupures d'électricité au Québec mais aussi des aurores boréales ainsi que des problèmes de navigation satellite.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !