Et si le soleil avait sauvé Mozart ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le manque de soleil et de vitamine D expliqueraient la mort de Mozart à 35 ans.
Le manque de soleil et de vitamine D expliqueraient la mort de Mozart à 35 ans.
©

Si majeur

Et si le soleil avait sauvé Mozart ?

Le manque de soleil et de vitamine D expliquerait les maladies opportunistes soupçonnées d'avoir tué le compositeur.

Qu'est-ce qui explique la mort de Mozart à 35 ans ? Le débat a déjà alimenté les polémiques et les conjectures les plus folles, allant jusqu'à l'empoisonnement. Un ancien scientifique de la NASA vient de proposer une hypothèse supplémentaire : le manque de vitamine D. William Grant affirme que la faiblesse de l'état de santé du compositeur s'expliquait sans doute par le manque de lumière, qui est censée stimuler la production de vitamine D. L'organisme de Mozart aurait donc été impuissant face à des maladies comme la variole ou la fièvre typhoïde. 

Dès la mort de Mozart, des informations contradictoires ont empêché d'établir une bonne fois pour toutes les raisons de son décès précoce au mois de décembre 1791. Quelle que soit la validité de sa thèse, William Grant y voit une leçon pour les musiciens du XXIe siècle :

"Je pense que les musiciens d'aujourd'hui sont inconscients du fait qu'en restant à l'intérieur, ils n'ont pas la quantité de vitamine D dont ils auraient besoin."

Lu sur Discovery News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !