Slovénie : découverte d'un chevreuil avec une ramure de licorne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Capture d'écran du compte Twitter de National Geographic.
Capture d'écran du compte Twitter de National Geographic.
©Capture d'écran Twitter National Geographic

Bizarre bizarre...

Slovénie : découverte d'un chevreuil avec une ramure de licorne

"Dans le cas de cet étrange mâle, les deux pédicules, qui devraient être séparés, ont grandi ensemble en une grande pédicule", explique la scientifique qui a authentifié le corps de l'animal.

Les scientifiques sont fascinés par la découverte d'un "chevreuil-licorne". Tué par un chasseur en Slovénie au mois d'août, l'animal présentait une  déformité très rare au niveau de sa ramure, provoquée par une blessure remontant à son plus jeune âge. Des blessures du genre sont courantes chez les cerfs et entrainent souvent des anormalités au niveau de la ramure. Celle de ce "chevreuil-licorne" Slovène est tellement inhabituelle que la scientifique Boštjan Pokorny, qui a vérifié l'authenticité de l'animal a déclaré qu'elle n'avait jamais rien vu de tel. "Dans le cas de cet étrange mâle, les deux pédicules, qui devraient être séparés, ont grandi ensemble en une grande pédicule"."Les cellules à l'origine de la croissance de la ramure sont les plus extraordinaires qui soient", explique, quant à lui, Kip Adams, un biologiste spécialiste de la vie sauvage. Car la croissance des bois est la plus rapides qui soit parmi celle des os des mamifères.

Tandis que les cornes sont permanentes chez les animaux et sont faites de kératine (la même substance que dans les ongles et les cheveux), les bois vont et viennent en fonction des saisons. Chez beaucoup d'espèces de cefs ou de chevreuils, de longues périodes de soleil entrainent une diffusion de testostérone dans le corps du mal, qui fait croître sa ramure. Du printemps à l'automne, les bois sont composées de tissus vivant et doux, surtout du sang et des nerfs et son recouverts d'une couche de peau douce comme tu velours. A cette période, ils sont extrêmement sensibles et sujets aux blessures, comme celle qu'a du subir le "chevreuil-licorne". "Si les bois sont frapés une voiture ou par un autre animal, ils peuvent grandir anormalement pour le reste de l'année, explique Kip Adams.

Quand le cycle saisonnier est complété, généralement en hiver, le corps du chevreuil commence à réabsorber quelques un desnutriments à la base de la ramure. Cela affaiblit la zone et permet aux bois de disparaitre sans blesser l'animal. Selon Boštjan Pokorny, la deformation du "chevreuil-licorne" n'avait en rien entravé sa croissance. En effet, l'animal était déjà âgé, et même plus lourd que la moyenne, quand le chasseur l'a tué. 

 

Lu sur National Geographic

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !