Sexualité chevaline : les pur-sangs font ça à l'ancienne, mais ça ne dure que 15 secondes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Sexualité chevaline : les pur-sangs font ça à l'ancienne, mais ça ne dure que 15 secondes
©Reuters

Stud life

Sexualité chevaline : les pur-sangs font ça à l'ancienne, mais ça ne dure que 15 secondes

Et en plus, ils font des sex-tapes.

Dans un article de la version britannique du quotidien américain le New York Times, paru le 6 mai, le journaliste sportif Joe Drape, spécialiste du monde équestre, répond au courrier des lecteurs.

L'un d'entre eux lui demande si les pur-sangs aussi ne s'accouplent plus, au profit de l'insémination artificielle, répandue parmi les élevages de chevaux. Une question légitime, étant données les sommes d'argent en jeu, et "la course à la performance" à ce niveau de pédigré.

Que nenni, répond Drape. Les pur-sangs se reproduisent en vrai, comme dans la nature. C'est-à-dire en 15 secondes.

Mais la comparaison s'arrête là. En effet, d'après le Jockey Club, le plus grand organisateur de courses hippiques au Royaume-Uni depuis 1750, qui tient un registre détaillé des étalons, la procédure de reproduction des pur-sangs reste assez codifiée. Les inséminations artificielles sont interdites pour ce type de cheval, et leur reproduction est strictement encadrée. Des dizaines de millions de dollars de gains potentiels sont tout de même en jeu.

Dans le détail, ça commence avec "l'étalon boute-en-train". Ce dernier est chargé de "préparer" la jument. Il est ensuite prié de regagner ses pénates. Un métier ingrat.

Quatre personnes en tenue hippique (coiffés d'une bombe) interviennent ensuite, pour que l'accouplement se passe bien. L'une d'entre elles, armée d'un "rouleau de reproduction" (une sorte de bâton molletonné) s'assure que l'étalon ne rate pas sa cible. Cette même personne est aussi chargée de placer un seau sous l'action, afin de recueillir un peu de semence, pour analyses en laboratoire.

La séquence est enfin intégralement filmée, pour des raisons d'assurance. Exclusivement.

A LIRE AUSSI : Paris : Une élue d'opposition propose des patrouilles équestres dans les parcs

Lu sur le New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !