"Une séparation": succès surprise au box-office | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Une séparation":
succès surprise au box-office
©

Bel été

"Une séparation": succès surprise au box-office

Le film iranien "Une séparation", en version originale sous-titrée, approche du million d'entrées. Exceptionnel.

Porté par une presse unanime et par un excellent bouche à oreille, Une séparation de l'Iranien Asghar Farhadi remporte un succès exceptionnel en France. Sorti le 8 juin 2011 en France dans le réseau des salles d'art et d'essai, après avoir remporté le Lion d'or et deux prix d'interprétation au festival de Berlin en janvier, le filma dépassé cette semaine la barre des 800 000 entrées.

Il partait pourtant avec quelques handicaps : un nombre de copies limité, uniquement en version originale sous-titrée, et une longueur de 2h03 qui aurait pu décourager nombre de spectateurs. Comme l'explique au Monde l'heureux distributeur du film, Alexandre Mallet-Guy :

"Jamais un film iranien, en v.o. qui plus est, n'aura connu un tel engouement en France."

D'ordinaire, les oeuvres des plus célèbres Abbas Kiarostami ou Mohsen Makhmalbaf ne dépassent pas les 150 000 entrées. Pourquoi ce succès ? Asghar Farhadi  semble avoir touché quelque chose de l'ordre de l'universel dans son drame psychologique, qui interpelle bien au-delà de l'Iran, comme l'explique Stéphane Goudet, critique et directeur du cinéma Le Méliès, à Montreuil : 

"On est en apnée durant ce film, l'impact physique qu'il a sur les spectateurs est très intense."

Les précédents films du cinéaste, A propos d'Elly et La fête du feu, bénéficient d'une nouvelle sortie en salles. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !