Selfite : il existe trois degrés d'addiction | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Selfite : il existe trois degrés d'addiction
©Reuters

XXIe siècle

Selfite : il existe trois degrés d'addiction

Selon une étude publiée dans International Journal of Mental Health and Addiction, l'addiction aux selfie serait une maladie mentale.

En 2017, 30 personnes, dans le monde entier, ont trouvé la mort en prenant une photo d’eux-mêmes. Selon une étude publiée dans International Journal of Mental Health and Addiction, l'addiction aux selfie serait une maladie mentale. Et elle a même un nom : le "selfitis". "Typiquement, les personnes qui souffrent de cette condition ont très peu confiance en eux et essayent de s’intégrer au groupe de leurs pairs. Ils peuvent manifester des symptômes similaires à d’autres comportements potentiellement addictifs", a indiqué au journal britannique The Independant le chercheur Janarthanan Balakrishnan.

Trois degrés d’addiction différents

Pour réaliser leur étude, les chercheurs ont d'abord analysé les facteurs susceptibles d’entraîner l’addiction au selfie. Ils ont ainsi soumis les participants à une série de vingt propositions qu’ils ont dû noter sur une échelle de 1 à 5 selon leur pertinence. Parmi ces affirmations figuraient notamment des phrases telles que "prendre des selfies m’aide à profiter de mon environnement" ou "je suis mieux intégré dans mon groupe de pairs quand je prends des selfies et que je les partage sur les réseaux sociaux".

>>> À lire aussi : Souffrez-vous de la selfite ? Ne riez pas, l’obsession pour le selfie a été reconnue comme une véritable maladie par des experts 

In fine, les auteurs de l'étude ont déterminé trois degrés d’addiction différents : à risque (prendre des photos de soi-même au moins trois fois par jour sans les poster sur les réseaux), sévère (prendre des photos de soi-même au moins trois fois par jour et toutes les poster sur les réseaux) et chronique (une envie incontrôlable de prendre des photos de soi-même tout au long de la journée, et les poster ensuite sur les réseaux plus de six fois par jour). 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !