Se réveiller pendant une opération ? Cela arrive plus souvent qu'on ne le croit<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Se réveiller au bloc ? Cela concernerait un patient sur 500.
Se réveiller au bloc ? Cela concernerait un patient sur 500.
©Reuters

Cauchemard

Mais rassurez-vous : c'est indolore.

C'est l'un des scénarios les plus redoutés par les personnes qui doivent passer sur le billard : se réveiller pendant l'opération. Or, il ne s'agit pas d'un phénomène si rare. Selon le Daily Mail, cela concernerait un patient sur 500. Element rassurant : même si l'on est conscient sur la table d'opération, on ne ressent pas la douleur. 

D'après une autre étude publiée en 2004, le phénomène surviendrait 11 fois toutes les 1 200 opérations - cela concernerait donc 1% des malades ! Mais l'étude n'avait inclus que des patients à haut risque (actes de chirurgie cardiaque, césariennes sous anesthésie complète etc.) D'autres recherches laissent à penser que la fréquence dans la population générale serait plus proche de 1 sur 1 000 à 1 sur 2 000.

Pourquoi peut-on se réveiller au bloc ?Cela peut provenir d'un dysfonctionnement de l'appareil d'anesthésie ou parce que le métabolisme du patient vient à bout de l'effet des analgésiques. "La difficulté réside dans le fait de trouver le juste équilibre entre administrer la dose suffisante d’anesthésiques pour soulager la douleur et détendre le patient tout en préservant les organes vitaux", explique Top Santé.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !