S'il n'était pas sous contrat, Laurent Ruquier aurait quitté France 2 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
S'il n'était pas sous contrat, Laurent Ruquier aurait quitté France 2
©Capture d'écran

J'me barre

S'il n'était pas sous contrat, Laurent Ruquier aurait quitté France 2

Au Parisien, l'animateur ne mâche pas ses mots contre sa chaîne, qui n'a "pas tenu ses promesses."

Laurent Ruquier et France 2, ça sent la rupture. Interrogé par le Parisien, l'animateur d'On n'est pas couché n'a pas hésité à critiquer sa chaîne, lorsqu'il explique la raison pour laquelle il présentera, en plus d'ONPC, "les enfants de la télé", à la rentrée prochaine. "J’avais du temps, car France 2, qui m’avait promis d’autres programmes à la rentrée, n’a pas tenu ses promesses" lâche d'emblée l'animateur. "J’ai dit aux dirigeants de France 2 : « D’autres me font des propositions, et vous, rien ! Vous avez de la chance que je sois encore sous contrat pour un an avec “On n’est pas couché”, sinon je serais déjà parti. »"

Relancé sur la possibilité qu'il quitte France télévisions, Laurent Ruquier ne fait pas de mystères. "Si je n’étais pas sous contrat, oui" tranche-t-il, en prenant soin de ne pas préciser les émissions que lui a proposé la concurrence. "Je ne vous le dis pas. Ce sera peut-être pour l’année prochaine..."

Reste qu'il sera bien de retour dans son talkshow du samedi soir, avec une émission plus resserrée et une remplaçante de choix pour Vanessa Burggraf : Christine Angot. "Les gens font des polémiques quoi qu’il arrive, alors autant les créer nous-mêmes ! Léa Salamé et Aymeric Caron étaient censés être consensuels, mais ils ne l’ont pas été. Alors autant prendre une polémiste" se justifie Laurent Ruquier.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !