Russie : un député veut interdire les talons aiguilles dans son pays | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un député russe veut interdire les talons aiguilles dans son pays
Un député russe veut interdire les talons aiguilles dans son pays
©Flickr / R.A.

Il fallait y penser

Russie : un député veut interdire les talons aiguilles dans son pays

Oleg Mikheïev déclare vouloir sensibiliser le grand public aux dommages pouvant être provoqués par des chaussures inconfortables sur une longue période. Il se dit préoccupé par le sort des femmes et souhaite leur éviter de souffrir de pieds plats ou d'autres difformités.

 

Ce qui va suivre n’est pas une blague. Un député russe, Oleg Mikheïev, a déposé une proposition de loi pour interdire le port des talons hauts dans son pays. Car ces derniers (ainsi que les baskets, les ballerines et les mocassins) seraient dangereux pour la santé…

Ainsi donc, c’est avec un grand souci du bien-être de ses concitoyennes que le député du parti de centre gauche Russie Juste, a adressé sa proposition à l'Union douanière (Russie, Bélarus et Kazakhstan) : imposer aux fabricants de chaussures une taille maximale pour la hauteur des talons. Mais attention, plus de soulier plats non plus : "Les chaussures devraient avoir des talons de deux à quatre centimètres, cinq centimètres maximum", explique Mikheiëv dans le texte de sa proposition selon laquelle "les effets nuisibles du port de talons très hauts et de chaussures plates sont aujourd'hui reconnus par les experts du monde entier. Il est nécessaire de changer la tendance".

Le député veut sensibiliser le grand public aux dommages pouvant être provoqués par des chaussures inconfortables sur une longue période. Il se dit préoccupé par le sort des femmes et souhaite leur éviter de souffrir de pieds plats ou d'autres difformités. "Elles sont jeunes, elles ne pensent tout simplement pas à ce genre de choses", a plaidé le chevalier servant, ajoutant que près de 40% de la population russe souffrait de pieds plats. Cette proposition ayant beau partir d’un bon sentiment, elle déplait fortement aux principales intéressées, les femmes, qui clament déjà haut et fort que si les talons hauts étaient interdits, elles en porteraient sciemment ! Ah, l'esprit de contradiction féminin... 

Lu sur Metro News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !