Les robots prostituées : l'avenir du tourisme sexuel ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les robots prostituées : l'avenir du tourisme sexuel ?
©

Prostituées 2.0

Les robots prostituées : l'avenir du tourisme sexuel ?

Les prostituées du célèbre quartier rouge d'Amsterdam pourraient être remplacées par des androïdes d'ici 2050...

Le plus vieux métier du monde serait-il en train de vivre une révolution ? Les prostituées pourraient en effet se voir remplacer par de simples robots. Ce projet très sérieux est développé par un spécialiste de l’industrie touristique et une experte en sexologie. Ces deux Néo-Zélandais évoquent même l'ouverture d'un club "libertino-robotique" d'ici 2050 à Amsterdam.

Selon les deux inventeurs, ce nouveau type de prostitution serait la solution idéale à plusieurs problèmes. Premièrement, plus question de parler de trafic d'êtres humains. Deuxièmement, les deux chercheurs de l’université Victoria de Wellington affirment que "tous les androïdes sont faits de fibres résistant aux bactéries, ce qui empêche la transmission des infections". Adieu VIH, syphilis et autres MST donc.

Dans un article intitulé "Robots, hommes et tourisme sexuel" publié dans le magazine Futures ils détaillent leur projet : "l'entrée tout compris au club coute 7 500 euros pour un panel de services offerts par des androïdes. Les robots sont tous différents : origines ethniques, morphologies, âges, langues et pratiques sexuelles varient de l'un à l'autre. Le modèle le plus populaire est la Russe Irina, une grande blonde aux charmes exotiques qui plaît énormément aux businessmen venant du Moyen-Orient." "La municipalité contrôlera directement les travailleuses du sexe en contrôlant prix, horaires et services sexuels", ajoutent les chercheurs.

Cerise sur le gâteau, en s’accouplant avec une machine et non un être en chair et en os, les "clients ne seraient pas culpabilisés et n’auraient donc pas à mentir à leur partenaire". Nous voilà rassurés...

Lu sur Fox News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !