Rihanna en Thaïlande : après le bikini et les animaux, la soirée au sex club | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Le séjour thaï de la jeune chanteuse de 25 ans a été bien rempli.
Le séjour thaï de la jeune chanteuse de 25 ans a été bien rempli.
©Reuters

Episode 3

Rihanna en Thaïlande : après le bikini et les animaux, la soirée au sex club

La jeune chanteuse a largement commenté sa soirée sur les réseaux sociaux à grands renforts de tweets... charmants.

Rihanna aime faire parler d'elle, quelle que soit la manière et/ou la raison. Après s'être exhibée en maillot de bain sur les côtes de la Thaïlande, la chanteuse a eu l'occasion de permettre (malgré elle) à la police de démanteler un trafic d'animaux protégés. En se prenant en photo en compagnie d'un petit singe, la Barbadienne a alerté les autorités qui n'ont eu qu'à remonter la piste. "Les policiers du district de Phuket ont été alertés par cette image de Rihanna, et la police de nuit a pu arrêter les deux individus exploitaient les loris à des fins touristiques ... C'est comme un jeu du chat et de la souris. Mais cette fois, il est plus grand car il s'agit de Rihanna, une star de renommée internationale", a déclaré Weera Kerdsirimongkon, chef de la police du district de Phuket.

Toujours en Thaïlande pour faire un break pendant son Diamonds World Tour, Riri a trouvé une nouvelle occupation pour attirer l'attention. La jeune femme a tout simplement raconté sa folle nuit dans un sex club de Phuket via Twitter. Une soirée remplie d'aventures... palpitantes. "Soit j'étais complètement défoncé hier soir soit j'ai vu une Thaïlandaise sortir un oiseau, deux tortues, un rasoir, tirer des fléchettes et une ping pong de sa ch...", a-t-elle gazouillé, ajoutant plus tard : "Et ENSUITE, elle a essayé de transformer l'eau en Coca dans sa ch... ! Tout ce que je dis c'est que de l'eau est entrée et que du soda est ressorti ! Je suis traumatisée". La classe !

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !