Règlement de comptes à distance entre Joey Starr et Thierry Ardisson | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Joey Starr
Joey Starr
©Reuters

Clash

Règlement de comptes à distance entre Joey Starr et Thierry Ardisson

L'animateur de Canal + n'a pas apprécié que le chanteur et acteur lui fasse faux bond au dernier moment.

C'est à coup de noms d'oiseaux que Joey Starr et Thierry Ardisson s'écharpe publiquement depuis samedi. Tout commence dans la journée, sur le compte Twitter de l'émission de Canal +, "Salut les Terriens". L'acteur et chanteur vient de se décommander une heure avant sa participation. En riposte, l'émission promet une "vengeance".

Il est 19 heures quand "Salut les Terriens" démarre. Thierry Ardisson débute l'émission pour expliquer aux téléspectateurs que Joey Starr les a plantés."Il est 19 heures et il est toujours au lit donc je voudrais dire à tous les producteurs de cinéma qui un jour, auront l'idée de faire travailler Joey Starr, lance l'animateur. Méfiez-vous parce qu'il ne vient pas, il ne fait pas les promos."

Avant d'en rajouter une couche à la fin de l'émission en appelant sur son portable Joey Starr pour l'insulter. " "Tu m'as bien planté la gueule, connard", assène Thierry Ardisson avant de lui conseiller d'aller se recoucher.

Des propos que Joey Starr ne semble pas avoir apprécié puisque quelques minutes plus tard, il poste un message sur son compte Facebook. "THIERRY ARDISSON...c est confirmé est une grosse merde...", commente le rappeur, avant d'expliquer son absence. "Il aurait fallu que j'aille faire son émission ringarde…avec de la fièvre et une angine?" Pas de réponse de l'intéressé.

 

THIERRY ARDISSON...c est confirmé est une grosse merde...il aurait fallut que j aille faire son émission ringarde...avec...

Posted by JoeyStarr on samedi 4 avril 2015

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !