Dati brise le coeur de Quatremer | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Dati brise
le coeur de Quatremer
©

Amour vache

Dati brise le coeur de Quatremer

Lorsqu'ils ont affaire l'un à l'autre, prenez gare aux étincelles. Rachida Dati et Jean Quatremer se font des amabilités par médias interposés.

Le journaliste Jean Quatremer navigue en des eaux bien tumultueuses, lorsqu'il s'amuse à taquiner l'ancienne ministre de la Justice, Rachida Dati.

Il faut savoir que ces deux là n'en sont pas à leur premier face à face. En 2010 déjà, l'ancienne Garde des Seaux, témoigne son mécontentement en " jetant " le journaliste impertinent, " parce qu'elle n'aimait pas [les] questions ".

Probablement, un brin rancunière Rachida, la rebelle, retient les échanges du passé. Lorsque l'occasion de l'interviewer à nouveau se présente pour le journaliste, Rachida Dati ne manque pas de montrer qu'entre eux, la rupture est bel et bien consommée.

C'est au micro de Paul Germain, qui restitue une des questions de Jean Quatremer, au cours de son émission " Bar de l'Europe " sur TV5 Monde, que Rachida déchaîne sa foudre. " [Jean Quatremer] est quelqu’un qui ne m’intéresse pas. Ce n’était pas une interview, c’était un interrogatoire. Je n’aime pas les journalistes qui sont des inquisiteurs, il m’a posé des questions de manière inquisitrice."

Le ton est donné, à la grande surprise de Paul Germain qui poursuit, toujours complice, avec la seconde question de son confrère. « Est-ce que vous trouvez normal que, pour la majorité du personnel politique français, le Parlement européen, soit un cimetière des éléphants pour des politiciens quasiment à la retraite, soit un purgatoire en attendant d’avoir un meilleur poste en France » ? Tous aux abris ! Plus rien n'arrête Rachida Dati qui décrit Jean Quatremer comme quelqu'un d'aigri, amer et frustré.

Ayant eu vent de cette critique virulente et publique, le journaliste Jean Quatremer rétorque avec ironie sur son blog en insistant " et surtout, Rachida, surtout, parlez-moi de mes « frustrations », cela fera avancer mon analyse."

Toujours badins, un brin agacés, c'est deux là nous donnent la vague impression de se tourner autour, car vous savez ce que l'on dit, "qui aime bien châtie bien ". Ah romance, quand tu nous tiens.. 

Lu sur Coulisse de Bruxelles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !