"Questions pour un champion" : carton d'audience pour les débuts de Samuel Etienne à la place de Julien Lepers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
"Questions pour un champion" : carton d'audience pour les débuts de Samuel Etienne à la place de Julien Lepers
©

Je dis oui!

"Questions pour un champion" : carton d'audience pour les débuts de Samuel Etienne à la place de Julien Lepers

Le jeu de France Télévisions a réuni 2,55 millions de téléspectateurs, soit 16,7% de part de marché. Il s’agit du record d’audience de l’émission depuis fin 2013.

Première réussie pour Samuel Etienne. L’animateur, qui a la lourde tâche de succéder à Julien Lepers à la tête de l'émission culte de France 3 "Questions pour un Champions", s’est jeté dans le grand bain lundi 22 févier.

Au début du programme, le nouvel animateur n’a pas manqué de saluer humblement son prédécesseur. "Je suis un peu ému, je dois l'avouer. Je suis fier de succéder à ce grand homme de télévision qu'est Julien Lepers. Je dis bien ‘succéder' car on ne remplace pas Julien Lepers, au mieux, on lui succède", a déclaré Samuel Étienne avant d'accueillir les candidats du jour. Les aficionados attentifs ont aussi pu découvrir le nouveau décor du plateau avec un public plus proche de l’animateur et des candidats.

Malgré les fortes polémiques concernant ce changement, le jeu a en tous cas réuni quelques 2,55 millions de téléspectateurs, soit 16,7% de part de marché. Un démarrage très satisfaisant, qui a fait plus fort que la dernière émission de Julien Lepers, avec ses 2,4 millions de fidèles. Il s’agit même du record d’audience de l’émission depuis fin 2013. A voir si Samuel Etienne pourra en enchaîner "quatre à la suite "…

A LIRE AUSSI : Questions pour un champion : Julien Lepers se confie (et ne digère toujours pas son éviction)

Lu sur 20minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !