Quentin Elias, ex-leader du boys band Alliage, est mort à 39 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Quentin Elias, d'Alliage
Quentin Elias, d'Alliage
©Twitter compte officiel

Décès

Quentin Elias, ex-leader du boys band Alliage, est mort à 39 ans

Idole des adolescentes dans les années 90, l’homme a été retrouvé mort dans son appartement de New York dans la nuit de mercredi.

Quentin Elias, le chanteur du boys band Alliage est mort dans la nuit de ce mercredi, dans son appartement à New York . Les causes de son décès restent floues mais selon les informations du Point, l'homme de 39 ans aurait succombé d’une crise cardiaque.

Tout comme les 2B3, dont le chanteur principal Filip Nikolic est également mort d’une crise cardiaque, le groupe Alliage a connu un certain succès auprès des jeunes filles dans les années 90. Après la dissolution du groupe, au début des années 2000, Quentin Elias, était parti aux Etats-Unis dans l’espoir de démarrer une carrière solo. Cette dernière n’ayant abouti à rien, il a profité de son physique de body-builder pour se reconvertir dans le mannequinat. Il est notamment devenu l’égérie de la maque de sous-vêtements gay Nikos. En 2008, il est apparu dans des films pornographiques gay en solo pour Randyblue, sous le nom de Q3. Il a ensuite participé à plusieurs émissions de télé-réalité.

Il y a quelques heures, un étrange message a été posté sur sa page Facebook : "Demain, une déclaration sera faite afin de rendre hommage au regretté Quentin Elias. C'est un moment tragique pour sa famille, ses amis, mais aussi ses fans, à travers le monde. Nous vous demandons d'être patients en attendant le communiqué de presse officiel de sa mort qui sera envoyé dès demain. MGMT."

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !