Quand un écureuil ivre saccage un club privé en Grande-Bretagne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Un drôle de vandale
Un drôle de vandale
©DR

Thuglife

Quand un écureuil ivre saccage un club privé en Grande-Bretagne

Le coût des dégâts causés par l'intrusion de l'écureuil dans l'établissement s'élève à 430 euros.

Ce n'était pas le vandale auquel il s'attendait. Lorsque Sam Boulter, un sexagénaire secrétaire du Railway Club de Honeybourne en Grande-Bretagne, découvre l'état de son club, il penche pour l'hypothèse suivante :  "J’ai d’abord pensé qu’on nous avait cambriolés, mais j’ai réalisé que je venais de déverrouiller la porte", raconte-t-il. Quelques instants après, il se retrouve nez à nez avec l'individu mal intentionné : un petit écureuil à "l'air imbibé et un peu fatigué".

Sam Boulter avait déjà aperçu un écureuil avant de quitter les lieux. "J’ai pensé qu’il était sorti, mais apparemment il était toujours là", précise-t-il. "Il y avait des bouteilles et de l’argent partout, et il avait visiblement cavalé sur les étagères et sur le bar, réussissant à déclencher les tireuses à bière. Il a dû s’accrocher à une poignée et a dû en boire un peu vu comme il chancelait et avançait lentement", ajoute le secrétaire du club.

Après une heure de lutte, Sam Boulter parvient à capturer le rongeur à l'aide d'une corbeille à papier. "Je pense que nous avons dû perdre pour environ 300 livres (environ 430 euros) de marchandise, mais c’est une chose qui n’arrive qu’une fois dans une vie. Du moins j’espère !", s'est-il exclamé.

Lu sur le 20 minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !