Quand un candidat FN de Lens utilise le programme du candidat de Brest... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le candidat brestois ne prévoit à ses électeurs un Louvre-Lens, c'est déjà ça !
Le candidat brestois ne prévoit à ses électeurs un Louvre-Lens, c'est déjà ça !
©Reuters

Ici c'est Brest

Quand un candidat FN de Lens utilise le programme du candidat de Brest...

Le programme d'Hugues Sion, candidat à Lens, parle notamment de soutenir... la promotion de la culture bretonne.

Les étudiants ou les écrivains le savent : il ne faut pas abuser du copier/coller. Hugues Sion, candidat FN à la mairie de Lens, l'a appris à ses dépens.

Ce sont les journalistes de la Voix du Nord qui ont fait la curieuse découverte : en lisant le programme du candidat, ils remarquent que dans "Nos autres propositions pour améliorer la vie de notre ville", on peut lire "les associations participant à la promotion des cultures bretonne et française…". Certes, les Bretons sont voyageurs, mais de là à monter des associations à Lens ? "C’est alors que nous avons tenté un copié-collé de cette proposition dans un moteur de recherche sur internet. Nous voilà, non pas sur le site d’Hugues Sion, mais sur celui d’Alain Rousseau, qui mène la liste… Brest Bleu Marine", écrit la Voix du Nord.

Malgré quelques purges, le programme est presque identique. Il y est même fait mention d'un projet de téléphérique pour Brest.

Pour Steeve Briois, secrétaire général du Front national, il s'agit d'une base de travail postée sur un "site provisoire", car le Lensois "travaille encore avec ses colistiers sur le programme". "Bien sûr qu’Hugues Sion ne fera pas la promotion de la culture bretonne", plaisante le cadre du parti.

Le quotidien régional remarque que certaines propositions - non spécifiques à une commune, celles-là - se retrouvent sur plusieurs programmes. "C’est une base de travail donnée à tous les candidats, bien sûr, ensuite chacun va l’adapter et localiser les propositions", explique le parti frontiste.

Parmi ces propositions : "Dans le cadre du Centre communal d’action sociale (CCAS), la municipalité dispose de moyens importants pour mener une véritable politique sociale au plus près des besoins immédiats des habitants. Les aides sociales, comme d’ailleurs les logements sociaux, doivent bénéficier à ceux qui en ont le plus besoin et qui peuvent légitimement prétendre à cette solidarité publique locale. Pour cela, il faut que les critères soient transparents et publics pour mettre fin à toutes les formes de clientélisme."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !