Quand Twitter se met à espionner ses utilisateurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Twitter a annoncé mercredi qu’il allait détecter les applications installées par ses utilisateurs
Twitter a annoncé mercredi qu’il allait détecter les applications installées par ses utilisateurs
©Reuters

Intrusif

Quand Twitter se met à espionner ses utilisateurs

Pour affiner le ciblage publicitaire des twittos, le réseau social veut contrôler les applications installées sur leurs smartphones.

Le réseau social en ligne américain Twitter a annoncé mercredi qu’il allait commencer à détecter les applications installées par ses utilisateurs sur leur smartphone ou leur tablette afin de mieux personnaliser les publicités qu’il leur propose. "Nous collectons et mettons à jour de manière occasionnelle la liste d’applications installées sur vos appareils mobiles, de manière à vous fournir des contenus sur mesure susceptibles de vous intéresser",indique Twitter dans un message sur son blog officiel.

Le site de microblogging assure que seules des listes d’applications sont collectées, sans espionner l’usage fait de ces petits logiciels. Twitter explique que cela lui permettra de faire de meilleures recommandations de comptes à «suivre» sur son service, ou encore de mieux cibler les publicités inclues sous forme de "contenus sponsorisés" dans les fils d’actualité des membres.

La tactique entre dans le cadre des efforts de Twitter pour améliorer ses revenus et l’intérêt de son service pour les utilisateurs, alors que Wall Street s’inquiète de ses perspectives de croissance. Ses investisseurs ont sanctionné le réseau social en Bourse pour sa difficulté à monétiser sa base d’utilisateurs. Ces derniers peuvent s’opposer à cette intrusion en activant les options permettant de limiter ou d’empêcher le ciblage publicitaire proposé sur les appareils d’Apple, ainsi que sur ceux des nombreuses marques utilisant le système d’exploitation Android de Google.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !