Quand la panne de Blackberry sauve des vies<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Quand la panne de Blackberry
sauve des vies
©

Cause à effet

La police des Emirats Arabes Unis a constaté une baisse nette des accidents de la route au cours des trois jours d’engorgement des serveurs Blackberry.

Le rapport de cause à effet est surprenant : selon la police des Emirats Arabes Unis, la panne qui a touchés les serveurs Blackberry durant trois jours la semaine dernière a correspondu avec une baisse de 20% des accidents de la route à Dubaï et de 40% à Abu Dhabi.

"Les accidents ont chuté de 40% et le fait que les services de Blackberry étaient en rade y a clairement contribué", estime Hussein Al Harethi, président de la police d’Abu Dhabi. Son homologue de Dubaï poursuit : "les accidents provoqués par l'utilisation de ce genre de terminaux sont souvent mineurs mais ils peuvent parfois être mortels".

Dans les faits, alors qu’un accident survient toutes les trois minutes à Dubaï, et qu’un accident mortel se produit tous les deux jours à Abu Dhabi, il n’y a eu aucun mort pendant les trois jours de la panne. Les Emirats Arabes Unis peuvent donc envisager de durcir leur politique de répression du téléphone au volant…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !