Quand Freddie Mercury déguisait la princesse Diana en homme pour l'amener dans un bar gay | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
"Les gens l’ont simplement ignorée. Elle semblait avoir disparu.", raconte la comédienne.
"Les gens l’ont simplement ignorée. Elle semblait avoir disparu.", raconte la comédienne.
©Reuters

Oh my God !

Quand Freddie Mercury déguisait la princesse Diana en homme pour l'amener dans un bar gay

C'est ce que révèle un épisode des mémoires de la comédienne Cleo Rocos publié par le Sunday Times.

Si l'on en croit la comédienne britannique Cleo Rocos, le chanteur du groupe britannique Queen Freddie Mercury a travesti la princesse Lady Diana en homme et l’a fait ensuite entrer incognito dans un bar gay londonien.

Cette anecdote cocasse se passe dans les années 1980 et fait partie d'un des épisodes des mémoires de Cleo Rocos ("The Power of Positive Drinking" ou "Le Pouvoir de la boisson positive" , une référence au titre d’une chanson de Lou Reed). Freddie Mercury et le comédien Kenny Everett, ont affublé Diana d’une veste militaire, d’un bonnet et d’une paire de lunettes de soleil pour se rendre dans un bar gay, le Royal Vauxhall Tavern, situé dans le sud de Londres.

"Quand nous sommes entrés... nous sentions qu’elle était évidemment la princesse Diana et qu’elle pouvait être reconnue à chaque instant. Mais les gens l’ont simplement ignorée. Elle semblait avoir disparu. Elle a adoré ça", témoigne Cleo Rocos."Elle ressemblait à un magnifique jeune homme", ajoute-t-elle.

Diana, l’ex-épouse du prince Charles, est décédée dans un accident de voiture à Paris en 1997 alors qu’elle était poursuivie par des paparazzis. Freddie Mercury, leader du groupe à succès des années 80 Queen, est décédé du sida en 1991, à l’âge de 45 ans.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !