Ben Laden mort, il se rase | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ben Laden mort, il se rase
©

Rasoir

Ben Laden mort, il se rase

Cet enseignant américain avait promis de ne raser qu'après la capture ou la mort d'Oussama Ben Laden.

Une page se tourne pour Gary Weddle. Cet enseignant américain avait juré il y a un peu moins de 10 ans qu'il ne se raserait plus tant qu'Oussama Ben Laden resterait en liberté. A 50 ans, il a donc enfin pu se dire adieu à sa - très longue- barbe après l'annonce de la mort du leader terroriste.

Malgré les demandes insistantes de sa femme, et ses propres doutes, Gary avait toujours refusé de la raser, ou même de la tailler, au cours de la dernière décennie. Il explique avoir beaucoup pleuré au moment de s'en débarrasser lundi. 

L'engagement de Gary Weddle remonte aux attentats du World Trade Center. A l'époque, il avait été tellement perturbé par les événements qu'il avait négligé de se raser pendant une semaine. C'est à ce moment là qu'il a juré de ne plus le faire. Son entêtement farouche lui a valu l'intérêt de la presse américaine dès 2002. Avec la mort de Ben Laden, l'enseignant pourra retourner à l'anonymat.

Lu sur le Daily Astorian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !