Prix de l'Humour Politique 2013 : Gérard Longuet vainqueur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Gérard Longuet remporte le prix de l'Humour Politique 2013
Gérard Longuet remporte le prix de l'Humour Politique 2013
©DR

Récompense

Prix de l'Humour Politique 2013 : Gérard Longuet vainqueur

Le sénateur de la Meuse a été récompensé par le jury du Press Club, Humour et Politique, pour une petite phrase visant le chef de l'Etat.

"Hollande est pour le mariage pour tous…sauf pour lui". Voilà la petite pique de l'ancien ministre UMP Gérard Longuet, lancée à l'encontre de François Hollande, et qui lui a valu d'être médaille d'or du prix de l'Humour Politique 2013, du Press club du même nom. Gérard Longuet succède ainsi à François Goulard, l'actuel président du Conseil général du Morbihan, qui avait gagné en 2012 grâce à "être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas".

Pourtant, les candidats de cette édition 2013 étaient nombreux à prétendre rafler la mise. Voici pêle-mêle quelques unes des "perles" prononcées par ces responsables politiques :

-"Ma part d’ombre, c’est mon combi Volkswagen", par Jean-Marc Ayrault ; A la mi-avril, le Premier ministre, à propos de la publication du patrimoine des parlementaires et membres du gouvernement, à la suite de l'affaire Cahuzac.

"L'an II, c'est l'an pire" : Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de Gauche, commentant la présidence de François Hollande après un an de mandat, aurait pu également remporter le prix.

Un Prix spécial du Jury a été attribué à Jean-François Copé pour sa phrase :  "A l’UMP, nous apprenons la démocratie. C’est assez nouveau".

Dans la catégorie "encouragements", le Jury a mentionné Marisol Touraine, ministre de la Santé et son " Il y a quand même des médicaments qui soignent !", ainsi que le président PS de la Commission des lois à l’Assemblée Nationale, Jean-Jacques Urvoas  et son "J’étais aux Baumettes. J’en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais".

Le "Prix-Nocchio", n'a lui, souffert d'aucune contestation. Il revient de droit à Jérôme Cahuzac, l'ex ministre du Budget, pour son "Pourquoi démissionner quand on est innocent ?"…La suite est connue.

Le Press Club, se mettant au goût du jour et attribuant un prix à l'auteur du meilleur tweet, aurait pu par ailleurs récompenser Bernard Roman, député PS du Nord : sur le réseau social Twitter, ou les messages ne doivent pas excéder 140 caractères, le député avait ainsi raillé la guerre interne à l'UMP, opposant François Fillon à Jean-François Copé. Mais le Jury a préféré Jean-Luc Mélenchon, pour son "Je suis plus nombreux que jamais".

"Vous êtes génials",  aurait ainsi pu leur dire Johnny.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !