Pourquoi les chiens sont choisis en fonction de leur regard | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Faire les "yeux de chien" influence le choix des futurs maîtres
Faire les "yeux de chien" influence le choix des futurs maîtres
©REUTERS/Kim Kyung-Hoon

C'est mignon

Pourquoi les chiens sont choisis en fonction de leur regard

Plus ces animaux auront tendance à faire les "yeux de chiens", plus les futurs propriétaires auront tendance à les choisir.

Beaucoup de propriétaires de chiens se sont trouvés incapables de résister face à un animal qui fait les "yeux de chiens". C'est ce qui découle d'une étude menée par des scientifiques de l'Université de Portsmouth et relayée par le Daily Mail. Ces chercheurs en ont déduit que l'expression du regard des chiens agissait sur notre subconscient au moment de choisir un chien dans un refuge. Mais qu'est-ce donc que faire des "yeux de chiens" ? Il s'agit de l'expression faite par le chien lorsqu'il soulève son front, penche un peu la tête et écarquille en grand les yeux. Cela correspond quelque peu à avoir un regard d'enfant qui attendrit donc les humains.

Pour arriver à de telles conclusions, les scientifiques, en collaboration avec le centre Waltham for Pet Nutrition, ont utilisé un logiciel appelé DogFacs qui analysent les expressions faciales des chiens. Ils ont ainsi étudié chaque mouvement musculaire fait par 27 chiens quand une personne vint et se tint en face d'eux au moment de choisir un animal dans un refuge. Cet outil a réussi à compter le nombre de fois où les chiens ont soulevé leur front et écarquillé les yeux lorsqu'un potentiel acquéreur s'est approché d'eux.

Et selon ces chercheurs, les chiens qui ont fait le plus souvent cette expression des "yeux de chiens" ont attiré plus rapidement un futur maître que ceux qui ne la font pas. Ainsi, l'expression d'un visage enfantin joue un rôle clé dans la sélection d'un chien de compagnie.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !