Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite

Bon appétit

Pour un requin, l'homme a le goût "d'un vieux morceau de céleri"

La naturaliste Sy Montgomery explique que les squales n'ont pas vraiment d'appétence pour la chair humaine.

Le Grand requin blanc, mangeur d'hommes ? Surement pas ! Au pire, il se contente de goûter mais rarement de s'en régaler, comme l'explique la naturaliste Sy Montgomery dans le Washington Post. Ce dont raffole ce monstre des mers, ce sont les phoques. "Ils ne veulent pas nous manger, ils veulent manger des phoques. Mais ils font des erreurs, tout comme nous." Et de préciser : "Pour un Grand requin blanc, un phoque est un bon steak juteux avec une part de gâteau au chocolat. Un homme est un vieux morceau de céleri, resté toute la journée sur la table."

La preuve, c'est que la plupart des gens survivent à une telle attaque, car les requins confondent souvent les surfeurs, allongés sur leur planche, en train de ramer, avec des otaries ou des phoques. Donc, à moins qu'ils ne se mettent à un régime végétarien, les squales n'ont pas vraiment envie de dévorer les baigneurs. Mais les accidents peuvent aussi être fatals… 

Lu sur le Washington Post
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.