Pour souhaiter "Bonne année 2016 !" plus de 250 millions de SMS de voeux envoyés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Pour souhaiter "Bonne année 2016 !" plus de 250 millions de SMS de voeux envoyés
©Reuters

Les textos moins à la mode

Pour souhaiter "Bonne année 2016 !" plus de 250 millions de SMS de voeux envoyés

Comme l'année dernière, le nombre de SMS envoyés pour le Nouvel An est en baisse.

2016 ressemble à 2015 en terme de messages de voeux envoyés par textos. Les trois grands opérateurs, Orange, SFR et Bouygues avaient l'an dernier, pour la première fois, enregistré une baisse du nombre de SMS émis pour le changement d'année. La tendance se confirme pour le passage en 2016. 

Le nombre de SMS envoyés pour le Nouvel An a diminué chez Orange et SFR mais progressé chez Free Mobile, qui a le vent en poupe. Dans le détail, Orange a recensé près de 101 millions de SMS entre 21 heures et 2 heures dans la nuit de jeudi à vendredi, soit une baisse de 2,5% par rapport à l'an dernier. Chez SFR, le recul est de 5% avec 83 millions de textos contre 88 millions en 2015 sur cette tranche horaire. En revanche, les abonnés de Free Mobile ont envoyé 62,7 millions de messages texte, contre seulement 57 millions il y a un an durant ces cinq heures.

Une explication à cela : avec le développement des smartphones avec des écrans tactiles plus performants, les utilisateurs préférent de plus en plus utiliser des MMS dont le volume est resté stable chez SFR mais a nettement progressé chez Orange, avec 6,5 millions de messages, soit une hausse de 16,7% par rapport à l'an passé. D'autres préfèrent utiliser les messageries instantanées proposées par les réseaux sociaux ou par certaines applications plus rapides d'utilisation. Cependant, le nombre de messages par ce biais est difficilement quantifiable.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !