Quand Le Plus de l’Obs retire un article "maladroit" sur les grosses<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
L'article a rapidement été mis hors ligne.
L'article a rapidement été mis hors ligne.
©Capture d'écran

Autocensure

L’article évoquait le dégoût d’une contributrice pour une publicité mettant en scène une femme ronde.

[Mis à jour le 27 janvier à 19h10]

Le Plus a publié ce vendredi après-midi une interview de la cofondatrice de la marque de vêtements. Elle explique être restée "sans voix" face aux propos de l'article qu'elle juge insultant.

Le Plus a lui admis que la publication de l'article initial était une erreur.

L’article a été publié brièvement sur le site Le Plus du Nouvel Observateur sous le titre "Cette grosse qui remue me révulse : je ne supporte pas la pub Castaluna". La contributrice Marie Sigaud y explique ne supporte pas la vue de cette "femme trop grosse".

La publicité pour une marque de vêtements pour grandes tailles montre une femme ronde en train de danser. "A la limite, elle ne bougerait pas, ce serait encore tolérable", écrit Marie Sigaud estimant que cette jeune femme "se donne pratiquement en ridicule".

Et de justifier son propos en affirmant : "Dès qu’un homme a le choix, il préfère être vu en compagnie d’une femme mince".

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Cette fine analyse a bien évidemment fait réagir la toile. Sur Twitter,emilejosselin évoque un "billet bien ridicule", JackxParker pointe la "grossophobie" du billet, quand à dimip2, il livre avec élégance une recommandation bien personnelle : "La femme qui a écrit ce torchon étant partisane d'un machisme vulgaire, je dirais qu'elle a besoin de se faire poutrer."

Le Plus, qui a préféré retirer l’article, évoque un article "maladroit" sur "un sujet de fond" et a annoncé la parution d’une réponse "très vite".

Lu sur le Plus du Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !