Passe d'armes entre France Inter et Jean-Luc Mélenchon, qui accuse la radio de vouloir "tuer" sa chaîne Youtube | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Passe d'armes entre France Inter et Jean-Luc Mélenchon, qui accuse la radio de vouloir "tuer" sa chaîne Youtube
©Pascal Rossignol / Reuters

Communication

Passe d'armes entre France Inter et Jean-Luc Mélenchon, qui accuse la radio de vouloir "tuer" sa chaîne Youtube

Jean-Luc Mélenchon assure que sa chaîne Youtube a failli disparaître à cause de France Inter.

Ce vendredi, dans sa "revue de la semaine" diffusée sur sa chaîne Youtube, Jean-Luc Mélenchon a commencé par un sujet grave : "Comme vous aimez bien cette chaîne, il faut que vous sachiez qu'elle a failli disparaître", lance l'eurodéputé. Avant d'expliquer : des robots parcourent Youtube pour repérer les infractions au droit d'auteur, et prévient les ayants droits d'images potentiellement utilisées sans autorisation. "Là où c'est pas normal, c'est si tel ou tel média officiel, de l'officialité, vous invitent et vous venez, vous utilisez les images qui vous représentent, et au lieu de vous dire 'attendez Monsieur Mélenchon, faut pas utiliser les images', ils ne vous disent rien. Ils attendent, et qu'est-ce qu'ils font ? Couic ! Ils téléphonent à Youtube". Et "au bout de trois, couic, Youtube vous coupe. Vous n'êtes plus là. Y'a plus de chaîne."

"Vous savez qui m'a fait ce coup tordu ? Devinez !", lance Jean-Luc Mélenchon. "Le service public. France Inter !"

Jean-Luc Mélenchon a effectivement récupéré deux émissions de France Inter, sans demander l'autorisation. D'abord le 11 décembre, puis le 4 janvier.

"La question des droits d’auteur est une question importante pour nous. Mais à chaque fois, nous sommes dans une volonté de nous arranger avec les ayants droit. Nous n’avons pas compris pourquoi, le 11 décembre, France Inter ne nous a rien dit quand nous avons diffusé la 1ere vidéo et trois semaines après, le 4 janvier, on constate deux signalements auprès de YouTube", explique l'équipe de Mélenchon à 20 Minutes.

Mais ce que ne dit pas Jean-Luc Mélenchon, c'est que dès le 11 décembre, France Inter avait indiqué la marche à suivre pour utiliser ce contenu. En résumé : mentionner la source et publier un lien vers le site de France Inter. Une nouvelle discussion a eu lieu à ce sujet le 7 janvier entre l'équipe du candidat et la radio. Près d'une semaine, donc, avant qu'il l'accuse d'avoir tenté de tuer sa chaîne.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !