Pamela Anderson évoque sa relation "extraordinaire" et "romantique" avec Julian Assange | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Pamela Anderson évoque sa relation "extraordinaire" et "romantique" avec Julian Assange
©Reuters

Conte de fées

Pamela Anderson évoque sa relation "extraordinaire" et "romantique" avec Julian Assange

L'ancienne actrice canadienne a noué des liens très forts avec le fondateur de Wikileaks.

Une idylle fascinante. Si, si. L'actrice Pamela Anderson, qui appelle à voter pour Jean-Luc Mélenchon (qualifiée de "bouffée d'air frais") au premier tour de l'élection présidentielle française, s'est confiée au "Journal du dimanche" sur la relation qu'elle entretient avec le lanceur d'alertes de WikiLeaks, Julian Assange. 

"Nous nous rejoignons sur beaucoup de sujets, notamment l'environnement qui m'a toujours intéressée", a-t-elle souligné. "Au côté de Julian, c'est un combat très romantique et je l'aime pour cette raison : il tente de libérer le monde en l'éduquant. C'est un super prof !".  L'ancienne naïade d'Alerte à Malibu souhaite cependant rester discrète. "Notre relation, extraordinaire, est trop compliquée et personnelle pour l'expliquer ici...".

Interrogée par le journal sur les accusations de viol qui pèse sur le fondateur de Wiki­leaks, l'actrice  canadienne voit rouge et évoque des termes "purement diffamatoire". "Jusqu'à preuve du contraire, il n'y a aucune charge contre lui. C'est une manigance politique. À partir d'une histoire de préservatif déchiré, on a bâti tout un stratagème pour l'extrader vers les Etats-Unis. Julian a exposé le nom de gens très puissants qui ne reculeront devant rien pour le discréditer". Et l'ancienne bimbo d'appeler la France à héberger son compagnon. "Il a besoin d’une protection, et la France serait le meilleur endroit. Lui aussi, il est un réfugié" estime-t-elle.

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !