OwnPhones : les écouteurs sur-mesure et imprimés en 3D | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Les écouteurs personnalisés OwnPhones
Les écouteurs personnalisés OwnPhones
©OwnPhones

High tech

OwnPhones : les écouteurs sur-mesure et imprimés en 3D

Actuellement en pleine campagne de financement sur Kickstarter, OwnPhones permet aux consommateurs de personnaliser ses écouteurs.

C'est l'un des projets les plus en vue sur le site de crowdfunding Kickstarter. Alors qu'ils avaient pour ambition de lever 250 000 dollars de fonds, les créateurs de l'entreprise OwnPhones en sont déjà à plus de 430 000 dollars. Mais quel est le produit qu'ils vendent ? Tout simplement des écouteurs personnalisés et fait sur-mesure et ce grâce à l'impression 3D comme le relaie le Daily Mail. 

Concrètement ces écouteurs se connectent sans fil à un smartphone via Bluetooth pour diffuser la musique ou relayer un appel entrant en main-libres. Sa particularité réside dans le procédé même de sa conception. Comment créer ses propres écouteurs ? Il suffit de télécharger une application mobile qui permet de filmer son oreille. Cette image est ensuite analysée à l'aide d'un logiciel spécialisé, qui trace la taille, la forme et les courbes de l'oreille externe, ainsi que la partie de l'oreille interne qui est visible. Le but étant de créer les écouteurs les plus adaptés possibles à chaque utilisateur. 

Concernant les données techniques, OwnPhones offre une autonomie de 5 à 6 heures en écoute continue et une compatibilité avec tous les appareils Android, iOS et Windows Phone équipés du Bluetooth 4.0. Enfin un système de LED rouge ou verte permet à un éventuel interlocuteur de savoir si vous êtes à l'écoute ou non.  A vous de jouer parmi les 10 000 possibilités vantées par l'entreprise. 

lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !