Dépassée par les cupcakes à cause de Groupon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Rachel Brown voulait vendre quelques gâteaux supplémentaires, elle a finalement dû en fabriquer des milliers.
Rachel Brown voulait vendre quelques gâteaux supplémentaires, elle a finalement dû en fabriquer des milliers.
©Flickr / DixieBelleCupcakeCafe

La main à la pâte

Dépassée par les cupcakes à cause de Groupon

Une pâtissière anglaise s'est inscrite sur un site proposant des produits à prix bradés et a dû fabriquer des milliers de gâteaux.

Rachel Brown, voulait simplement vendre quelques cupcakes de plus. Alors quand cette pâtissière anglaise, à la tête de la petite entreprise Need a cake, a été contactée par le site américain d'achats groupés Groupon, elle y a vu une belle opportunité. Mal lui en a pris.

Elle souscrit à une offre qui propose une remise de 75% sur 12 gâteaux, les vendant pour 6,50 livres (soit 7,20 euros) au lieu de 26 livres (30 euros). Problème : Rachel Brown ne s’attendait pas à ce que 8 500 personnes prennent d’assaut son offre. Elle passe d'environ cent commandes, à plus de 100 000 par mois, rapporte The Daily Mail.

Pour faire face à la demande, Rachel Brown a dû engager vingt-cinq personnes qui se sont relayées jour et nuit. Et pour simplifier la vie des pâtissier, chaque gâteau était personnalisé à souhait, les clients choisissaient la génoise, le glaçage ainsi que les décorations.

Pire : en plus de devoir payer 12 500 livres (environ 14 500 euros) pour le personnel supplémentaire et la distribution, l'entreprise a perdu 2,5 livres par offre... En quelques jours, Need a cake a réduit à néant le bénéfice de l'année et a même frôlé la faillite. Actuellement l'entreprise produit encore à perte, et les frais causés par l'offre Groupon n'ont pas encore été totalement épongés.

"C’est sans aucun doute la pire décision que j’ai prise dans ma vie, raconte Rachel Brown. Dès que nous avions fini, une nouvelle commande arrivait. C'était non-stop. Nous tirions de la fierté de la qualité exceptionnelle de nos gâteaux, mais j'ai dû ajouter du personnel supplémentaire pour faire face à la demande qui n'avait pas le même talent. Je me suis vraiment inquiétée en voyant la qualité chuter (...) mon pauvre personnel devait cravacher pendant des heures.

De son côté Groupon déclare avoir offert une formule personnalisée à Rachel Brown qui correspondait à la taille de son entreprise. Ce serait en lisant la presse que les responsables du site auraient découvert les difficultés de la pâtissière. Rachel Brown affirme, elle, avoir essayé de contacter le site à de nombreuses reprises. L'offre n'est désormais plus valable sur le site.

Lu sur The Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !