Nouvel an chinois : l’Asie célèbre son entrée dans l’année de la chèvre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La chèvre succède au cheval et précède le singe dans le calendrier chinois
La chèvre succède au cheval et précède le singe dans le calendrier chinois
©Flickr/origine1

Bonne année !

Nouvel an chinois : l’Asie célèbre son entrée dans l’année de la chèvre

Le président chinois a présenté ses vœux mardi à Pékin.

L'Asie entre ce jeudi 19 février dans l'année de la Chèvre. Cette célébration est fêtée dans l'est et le sud-est de l'Asie, et plus largement partout où se trouvent des diasporas chinoises.

En vacances cette semaine, les Chinois en profitent pour rendre visite à leur famille avec qui ils passent ce jour le plus important de l'année. Résultat, comme tous les ans, des centaines de millions de Chinois, dont 250 millions de travailleurs migrants, ont envahi gares et aéroports, parcourant parfois des milliers de kilomètres dans des trains ou des autocars bondés pour rejoindre leurs proches.

De Pékin à Singapour un concert de feux d'artifice et de pétards s’est fait entendre pour célébrer l’évènement. Dans la capitale chinoise, dès minuit la foule a envahi les rues. Des millions de feux de bengale et des pétards ont été allumés pour éloigner les esprits malfaisants.

Autre tradition, des enveloppes rouges contenant des étrennes ont été échangées.

Dès mardi 17 février dans la soirée, le président chinois Xi Jinping avait présenté ses voeux dans le Grand palais du peuple, place Tiananmen à Pékin devant 2 000 personnes. "Nous sommes fiers de notre grand pays et nous sommes fiers de notre grande peuple", a-t-il déclaré.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !