New York : Bill de Blasio, le nouveau maire, fait scandale à cause d'une pizza | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Bill de Blasio en train de manger de la pizza
Bill de Blasio en train de manger de la pizza
©Capture écran

Buzz

New York : Bill de Blasio, le nouveau maire, fait scandale à cause d'une pizza

La polémique est vive depuis que le nouvel édile, depuis le 1er janvier, a été surpris en train de manger sa pizza avec une fourchette et un couteau.

Le nouveau maire de New York Bill de Blasio vient de connaître un crime de lèse-majesté qui pourrait avoir de graves conséquences politiques. Celui qui a pris ses fonctions le 1er janvier dernier est au cœur d'une importante polémique aux Etats-Unis. En cause : la manière dont il mange les pizzas. Vendredi dernier, Bill de Blasio s'est rendu dans la pizzeria Goodfellas qu'il visitait à Staten Island. Devant les caméras, le nouveau maire se penche et attaque sa pizza avec ses couverts. Ce qui n'a alors pas plus, mais pas du tout aux habitants de la Grosse Pomme. En effet, là-bas, il y a une tradition a respecter : on mange sa pizza à la main, après l'avoir pliée en deux. C'est l'unique manière, il n'y a même pas à en discuter.

Depuis, ces images, Bill de Blasio est donc au cœur d'une vive controverse. Ainsi, le magazine New York a titré "Désastre" alors que le New York Times qualifie dans ses colonnes ce geste d'"impensable". Les chaînes locales de télévision ont même sommé Bill de Blasio de s'expliquer. "Dans ma terre ancestrale (il est d'origine italienne, ndlr), c'est plus typique de manger avec un couteau et une fourchette" assure-t-il. Mais rien ne semble pouvoir calmer l'émoi de ce "Pizzagate" ou "Forkgate" comme l'ont déjà renommé les médias locaux.

lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !