Netflix lance sa série évènement Marco Polo ce vendredi soir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Marco Polo, la série de Netflix, est diffusée à partir de ce soir
Marco Polo, la série de Netflix, est diffusée à partir de ce soir
©

Zapping

Netflix lance sa série évènement Marco Polo ce vendredi soir

Avec sa série de tous les records au budget colossal, le service de vidéo à la demande espère bien conquérir et reconquérir son public.

Le 12/12 à 00h01. Non ce n'est pas le retour de la prophétie Inca mais la date et l'heure de sortie de la nouvelle série de Netflix. A l'affiche: l'histoire romancée de Marco Polo, à la cour de Kublai Kahn, au XIIIe siècle en Chine, dans une époque moyenâgeuse où règne violences, sexe, complots et pouvoir. La bande-annonce, dévoilée, il y a quelques jours, avait révélé les ambitions du service de vidéo à la demande avec cette série disponible exclusivement sur internet dans le monde entier.

Cette série évènement est aussi celui de tous les records. Rien que son budget, 90 millions de dollars pour 10 épisodes, est le plus important de tous les temps. Pour comparaison, une saison de Game of Thrones coûte "seulement" entre 60 et 70 millions de dollars. Les épisodes ont été tournés en Italie, au Kazakhstan et en Malaisie où se sont retrouvés les 400 participants à la série. Pas moins de 130 tonnes de plâtres et 1,6 tonne de silicone ont été nécessaires pour la réalisation des 51 décors.

Netflix n'a pas misé sur des superstars, l'acteur principal, Lorenzo Richelmy, n'a que peu de lignes à sa filmographie. Pour autant, le service de vidéo à la demande espère conquérir son public avec cette série. Car en France, en Autriche, en Belgique, en Allemagne, en Suisse et au Luxembourg, Netflix aurait fait un démarrage poussif, explique les spécialistes du secteur. 

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !