Mort d'Igor et Grichka Bogdanoff : leur sœur Véronique évoque le « tabou » de leur transformation physique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Véronique Bogdanoff s'est confiée sur la transformation physique de ses frères Igor et Grichka, dans le cadre d’un entretien à Gala.
Véronique Bogdanoff s'est confiée sur la transformation physique de ses frères Igor et Grichka, dans le cadre d’un entretien à Gala.
©VALERY HACHE / AFP

Fin du mystère ?

Mort d'Igor et Grichka Bogdanoff : leur sœur Véronique évoque le « tabou » de leur transformation physique

Véronique Bogdanoff, la sœur d'Igor et Grichka, s'est confiée sur la transformation physique de ses frères, dans le cadre d’un entretien à Gala.

Le mardi 28 décembre 2021, Grichka Bogdanoff est mort des suites de la Covid-19, après avoir été admis en réanimation. Six jours après, le lundi 3 janvier 2022, Igor Bogdanoff est décédé à son tour et pour les mêmes raisons. Depuis l'annonce du décès des deux frères Bogdanoff, plusieurs de leurs proches ont pris la parole et se sont exprimés dans les médias pour leur rendre hommage. Leur sœur cadette, Véronique Bogdanoff, a accordé une interview à la rédaction de Gala. Cette sophrologue âgée de 54 ans s'est exprimée sur la transformation physique de ses frères au fil des années.

Une part de mystère entourait cette question. Certains médias se demandaient s'il s'agissait de chirurgie esthétique, d'une maladie ou du résultat d'une expérience. Il semblerait que leurs proches n'aient pas eu plus d'informations, selon la rédaction de Femme Actuelle.

Leur sœur, Véronique Bogdanoff, s’est donc confiée sur cet aspect lors de l’entretien à Gala :

« Leur physique, c’était un tabou ».

Selon elle, ce mystère amusait énormément les frères jumeaux.

Véronique Bogdanoff raconte les avoir un jour questionné « deux heures sur la chirurgie esthétique ».

Ce long échange est resté sans réponse :

« Ils me baladaient, mais ça les faisait rire au fond. Je n’en ai rien tiré. On jouait à se prendre par le menton le temps d’un « Je te tiens tu me tiens par la barbichette » et puis voilà ».

Véronique Bogdanoff a avoué au passage ne pas être fan de cette transformation :

« Ils savaient ce que j'en pensais, mais je respectais leurs choix ».

Les frères Bogdanoff, Grichka et Igor, étaient très fiers de leur apparence physique.

La sœur des deux jumeaux Bogdanoff a aussi laissé sous-entendre qu’il ne fallait pas tout prendre pour argent comptant :

« Il fallait être un peu circonspecte avec eux, savoir trier dans les déclarations. Je me suis étonnée qu’ils se disent autistes Asperger ou encore que Grichka prétende avoir un QI de 180. Je prenais ça comme une façon d’écrire leur légende ».

Gala

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !