La nouvelle tendance technologique et écologique : des data centers sous l'eau par Microsoft | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La nouvelle tendance technologique et écologique : des data centers sous l'eau par Microsoft
©JACQUES DEMARTHON / AFP

20.000 Lieues sous les mers

La nouvelle tendance technologique et écologique : des data centers sous l'eau par Microsoft

Microsoft vient de tester l’installation d’un data center sous l’eau en Ecosse.

Microsoft s'est lancé dans un pari fou. La firme américaine a installé un data center dans le littoral écossais, sous l'eau. 

L'objectif de cette opération insolite doit déterminer si ce dispositif peut faire économiser de la consommation électrique sur le refroidissement, en étant immergé. 
Ce chantier impressionnant baptisé "Project Natick" a enfin été mis à l’eau après plus d'un an de travail sur ce prototype.
Ce data center doit rester sous l’eau pendant cinq ans. Il a été assemblé et testé en France. Cet objet atypique sous l'eau embarque 12 racks pour 864 serveurs. Le data center en question est équipé d'une capacité de stockage de 27,6 petabytes. Ce dispositif sera alimenté en électricité grâce à de l’énergie issue de ressources renouvelables, par l'intermédiaire de câbles sous-marins. 
Tous les mécanismes liés au refroidissement des serveurs ont été repensés. Les technologies, la logistique et les coûts directs sont nettement réduits grâce à cette immersion dans l'eau.
Microsoft a fait appel à Naval Group pour le caisson protecteur. C'est le constructeur naval qui a conçu et mis en œuvre le cylindre dans lequel est inséré le centre de données. Il est directement inspiré des installations sous-marines.
La demande d’hébergement cloud est actuellement de plus en plus forte. Les géants du web tentent donc des méthodes alternatives. 
L'installation de data centers sous l’eau, alimentés par de gros câbles sous-marins, pourrait permettre à des régions d’obtenir une meilleure connectivité à internet. En cas de succès, le Project Naticks de Microsoft pourrait démocratiser cette pratique des data centers sous l'eau. 

Lu sur Quartz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !