Michel Polnareff a intitulé son autobiographie "Spèrme" (et il y a une bonne raison à cela) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Michel Polnareff a intitulé son autobiographie "Spèrme" (et il y a une bonne raison à cela)
©

Mauvais souvenir

Michel Polnareff a intitulé son autobiographie "Spèrme" (et il y a une bonne raison à cela)

Le chanteur de 71 ans y évoque sa vie et en particulier un épisode très marquant.

Michel Polnareff fait partie des grands chanteurs, aussi discrets que populaires en France. Son autobiographie, qui sortira le 24 mars prochain, devrait donc être un gros succès de librairie, d’autant plus que l’Amiral est un spécialiste reconnu de la provoc. En témoigne le titre de l’ouvrage : ‘’Spèrme.’’ Avec un accent grave pour faire ressortir le mot ‘’père.’’

Si le chanteur évoque ses jeunes années et notamment sa relation avec l’actrice Lynda Carter, il revient surtout sur un épisode douloureux, la naissance de son fils. En 2011, il annonce sur Facebook que sa femme a fait appel à un don de sperme pour donner la vie. ‘’C’est avec une immense tristesse que je me dois de vous annoncer que le bébé n’est pas de moi’’ écrivait-il. ‘’Une énorme déception, de la colère, une immense tristesse et des tonnes de mépris. Cette trahison et cette escroquerie programmées me dégoûtent au plus haut point’’ lâchait-il.

Quelques années plus tard, le couple s’est finalement réconcilié et le petit Volodia. ‘’Ce petit garçon lui offre une joie que je n'aurais jamais pu lui apporter’’ expliquait ainsi sa femme en 204.

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !