Mémoire photographique : il se rappelle de tout, dans les moindres détails | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Mémoire photographique : il se rappelle de tout, dans les moindres détails
©

La mémoire dans la peau

Mémoire photographique : il se rappelle de tout, dans les moindres détails

Non seulement il se rappelle de ce qu'il a fait et de ce qu'il portait, mais aussi ce qu'il a mangé et quelle était la météo de n'importe quel jour de son passé.

Un étudiant anglais de 20 ans fait partie de la poignée de personnes dans le monde disposant d'une "mémoire autobiographique supérieure". Il peut se rappeler de n'importe quelle journée de son passé dans les moindres détails : des informations au sujet de conversations qu'il a eues ou encore les programmes télés qu'il a regardés,..

Jusqu'à l'âge de ses onze ans, les souvenirs d'Aurélien Hayman sont semblables à ceux de n'importe qui d'autres. Apparemment, ce n'est que vers l'âge de quatorze ans que le jeune homme aurait réalisé qu'il était "assez doué pour se souvenir des choses qui étaient arrivées des années auparavant".

Lorsqu'on lui demande s'il se souvient du 1er octobre 2006, une date prise au hasard, Aurélien Hayman se rappelle que c'était un dimanche nuageux et qu'il a demandé à une fille de sortir avec lui, sans succès. Mais il se rappelle également que la veille il portrait un t-shirt bleu et que le jeudi il y avait eu une coupure d'électricité chez lui.

Seules 20 personnes seraient atteintes d'hypermnésie, ou de mémoire photographique, dans le monde et Aurélien serait le seul britannique.

Un don dont les étudiants ont tous rêvé d'être doté ? Et bien à en croire Aurélien Hayman, étudiant en littérature, ce don ne lui serait en rien bénéfique lors d'examens...

Lu sur The Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !