Lozère : une "maison hantée" terrifie les habitants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Lozère : une "maison hantée" terrifie les habitants
©

S.O.S. Fantômes

Lozère : une "maison hantée" terrifie les habitants

D'étranges phénomènes ont frappé récemment une maison de Lozère... Un puissant champ électrique serait en cause.

Le petit hameau de la Roche en Lozère, qui n'a pas vraiment l'habitude de faire parler de lui, est en plein coeur d'une étrange affaire de maison hantée depuis quelques jours... En effet, une maison du village serait "possédée" par une étrange force qui terrorise les plus crédules et amuse les sceptiques. 

L'affaire débute le 12 mars dernier, quand l'intégralité des ampoules d'une ancienne grange réhabilitée ont toutes grillé simultanément. Une heure plus tard, un meuble tombe au sol. Les jours suivants, le phénomène s'amplifie, d'autres meubles tombent et des oiseaux auraient même été retrouvés morts...

Ceux qui ont pu constater les dégâts dans la bâtisse parlent d'un "cyclone qui semblait avoir frappé les lieux." "Le réfrigérateur était tombé en faisant une vrille pour se retrouver les pieds à l'envers, porte en l'air.", précise une source.

Selon le maire du village, Michel Thérond, un expert a mis en évidence "une faille tellurique très profonde à l'origine d'un puissant champ électrique". "Elle pourrait provoquer un champ magnétique ou électrique qui fait bouger les objets", précise-t-il. "Quand on a constaté que tous les meubles ayant chuté étaient placés soit devant une prise, soit à proximité d'un interrupteur, il ne fallait pas être sorcier pour déduire un lien de causalité. Force électromotrice, c'est le nom du phénomène", conclut finalement l'élu.

Fausse alerte ! Rappelez les Ghostbusters...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !