Lol entre dans le dictionnaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
300 mots et expressions inédits font leur entrée dans le Petit Robert 2013.
300 mots et expressions inédits font leur entrée dans le Petit Robert 2013.
©DR

Consécration

Lol entre dans le dictionnaire

300 mots ou expressions font leur entrée dans le Petit Robert 2013.

La nouvelle édition du Petit Robert sort en librairie ce jeudi. Comme chaque année, de nouveaux mots ou nouvelles expressions font leur entrée dans le dictionnaire. Cette année, le dictionnaire compte 300 nouveaux termes. Florilège.

Les mots des jeunes. Des verbes bien familiers font leur entrée dans le vocabulaire officiel. Ainsi "comater" (être dans un état de somnolence), "psychoter" (avoir peur) et "pipeauter" (baratiner) sont consacrés. On pourra noter le mot "marrade" (rigolade) ou "gloups" (interjection exprimant l'étonnement). Enfin, et cela fera certainement plaisir à de nombreux ados, l'acronyme "LOL" est désormais officiel sous la définition : "exclamation soulignant le caractère comique d'un propos" (Laughing Out Loud en anglais).

Les mots étrangers. Du côté de l'Asie on remarque l'entrée de "bento" (repas à emporter) ou encore "bobun" (salade à base de vermicelle de riz et de boeuf sauté). La pâtisserie orientale "makrout" a aussi droit à son entrée. Du côté anglophone, on trouve "biopic" (film biographique)ou "notebook" (petit ordinateur portable).

Les mots de l'actu. Fukushima a aussi marqué le dictionnaire. Ainsi "corium" (magma hautement radioactif) ou "liquidateur (technicien chargé d'intervenir sur un site nucléaire après un accident) font leur entrée. Côté environnement on trouve "parc éolien", "gaz de schiste" et "marée verte". Dans le domaine économique, "agence de notation", "dette souveraine" et "Indignés" ont aussi droit à leur entrée. Enfin "oscariser" est aussi entré dans le dictionnaire. L'effet Jean Dujardin?

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !