Levallois-Perret : trois habitants montent une association pour venir en aide financièrement aux époux Balkany | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Levallois-Perret : trois habitants montent une association pour venir en aide financièrement aux époux Balkany
©Reuters/Charles Platiau

Never enough !

Levallois-Perret : trois habitants montent une association pour venir en aide financièrement aux époux Balkany

Trois habitants de Levallois-Perret ont lancé un appel aux dons afin de venir en aide à Patrick Balkany et de l'aider à payer sa caution judiciaire.

Inquiets pour leur ancien Maire, trois habitants de Levallois-Perret ont décidé de lancer un appel aux dons. Le but de ces dons ? Permettre à Patrick Balkany, actuellement incarcéré à la prison de la Santé depuis le 18 octobre dernier pour faudre fiscale et blanchiment de fraude fiscale, de payer sa caution judiciaire et, ainsi, de sortir de prison. 

L'ancien élu a assuré ne plus avoir "un rond". "500.000 euros à trouver, c'est très difficile" a-t-il déclaré, en référence au montant de la caution dont il devra s'acquitter s'il veut pouvoir sortir de prison. Et alors qu'il confie, au vue de situation de la situation fiancière, avoir peur de "rester au trou [...] malgrè la brillante plaidoirie" de son avocat, des Levalloisiens ont décidé de lui venir en aide. 

Une volonté d'aider qui n'est pas nouvelle, puisque sa femme et actuelle Maire de Levallois, Isabelle Balkany, a avoué au micro de BFMTV : "Connaissant notre situation, des habitants de Levallois avaient spontanément lancé des cagnottes Leetchi dans tous les sens. Je leur ai donc demandé d'arrêter car j'ai eu peur qu'on ne sache pas où allaient les fonds, qu'ils se fassent gruger par des gens qu'on en connaît pas".

Et les habitants de Levallois l'ont entendu : plus question d'avoir une multitude de cagnottes, mais à la place une association née spontanément et... avec l'accord du couple. Une fois que la préfecture des Hauts-de-Seine leur aura fait un retour sur leur déposition de statuts, les trois Levalloisiens pourront donc librement faire appel à la solidarité des habitants de leur commune.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !