Les sympathisants européens d'extrême-droite sont plus satisfaits que les autres au lit… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Les sympathisants européens d'extrême-droite sont plus satisfaits que les autres au lit…
©Reuters

Ah oui ?

Les sympathisants européens d'extrême-droite sont plus satisfaits que les autres au lit…

Un vaste sondage YouGov, réalisé sur près de 19 000 personnes dans plusieurs pays européens, apportent des informations étonnantes sur les habitudes sexuelles.

Est-ce l'extrême-droite qui stimule la libido ou bien l'inverse ? En tout cas, une étude YouGov, publiée début septembre montre que les personnes qui se considèrent d'extrême-droite sont plus satisfaites sexuellement que les autres, dans les 5 pays étudiés (France, Royaume-Uni, Allemagne, Danemark, Suède). Tous les scores dépassent les 70% avec un pic à 77% pour l'Allemagne.

Plus étrange, la courbe est assez similaire pour les pays : les sympathisants d'extrême-gauche sont dans la moyenne de 70% tout comme les centristes. En revanche, il y a deux décrochages pour les gens de gauche et ceux de droite. Ce sont d'ailleurs ces derniers qui semblent les plus malheureux en France avec un score de 67% (contre 69% pour ceux de gauche, 72% pour ceux du centre et 75% pour ceux de l'extrême-droite).

"Cette étude ne suggère pas que changer votre point de vue politique va vous rendre plus heureux au lit" souligne à BuzzFeed, Joe Twyman, un membre de l’équipe de YouGov. 'Être très à droite ne satisfait personne sexuellement. Malgré tout, ces résultats suggèrent effectivement que, contrairement aux stéréotypes populaires, les gens les plus à droite sur le spectre politique sont ceux qui apprécient le plus le sexe dans plusieurs pays d’Europe.”

Lu sur BuzzFeed

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !