Les services clients ont la possibilité de lire ce que vous êtes en train de rédiger | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Les services clients ont la possibilité de lire ce que vous êtes en train de rédiger
©KAZUHIRO NOGI / AFP

Opérateurs mentalistes

Les services clients ont la possibilité de lire ce que vous êtes en train de rédiger

Les messageries instantanées des services clients sont en réalité totalement transparentes pour les sociétés en question.

Les services clients sont capables de lire dans nos pensées grâce à un dispositif technique et informatique infaillible. La plupart des sites Internet disposent d'un outil dédié aux utilisateurs afin de discuter en direct avec un membre de l'équipe de la société. Un chat peut également être proposé afin de résoudre le problème en question.

Des outils permettent en réalité à ces sociétés et à ces entreprises de savoir exactement ce que le client ou ce que la personne derrière son clavier est en train de rédiger. Pour LiveAgent, il s'agit du dispositif "real-time typing view". Concernant LiveChat, "message sneak peek" est concerné. Il existe également pour Salesforce Live Agent le mécanisme "sneak peak". 

Le problème, présenté au service client, est détaillé message après message. Une réponse appropriée est alors proposée de manière très rapide et permet un gain de temps important. 

Les Internautes vont donc désormais avoir la sensation d'être épiés lors de la rédaction et de la publication de messages auprès des services clients. 

A l'avenir, les plateformes de messageries pourraient même prévenir les utilisateurs que leurs messages sont susceptibles d'être visibles directement. 

Les évolutions du numérique et les relations avec les entreprises et les marques sont susceptibles de favoriser et de prolonger le développement de ces pratiques.    

Presse Citron

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !