Les recettes du dernier Star Wars dépassent celles d'Avatar en Amérique du Nord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Le réveil de la force" totalise à ce jour 1,56 milliard de dollars à l'international.
"Le réveil de la force" totalise à ce jour 1,56 milliard de dollars à l'international.
©

Record

Les recettes du dernier Star Wars dépassent celles d'Avatar en Amérique du Nord

"Le réveil de la force", septième volet de la saga, a "surpassé les 760,5 millions de dollars générés par 'Avatar' pendant toute sa durée d'exploitation", explique Disney.

Selon les derniers chiffres du box-office, le nouveau "Star Wars" a dépassé cette semaine "Avatar" dans la course aux plus grosses recettes jamais enregistrées aux Etats-Unis et au Canada. "Cet après-midi, selon les chiffres préliminaires du box-office, 'Star Wars: Le réveil de la force' est devenu le film aux plus grosses recettes de l'histoire" en Amérique du nord, se réjouit dans un communiqué le studio Disney, qui a produit et distribué le film. "Le réveil de la force", septième volet de la saga, a "surpassé les 760,5 millions de dollars générés par 'Avatar' pendant toute sa durée d'exploitation", précise Disney. Le nouveau Star Wars avait déjà généré 758,2 millions de dollars aux Etats-Unis et au Canada trois semaines après sa sortie. 

"Star Wars a toujours été l'une des sagas les plus aimées de l'histoire du cinéma. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'une suite fasse mieux que la trilogie d'origine et dépasse 'Avatar'", observe Jeff Bock, analyste de la société spécialisée dans le box-office Exhibitor Relations, cité par l'AFP. Avec 1,56 milliard de dollars à l'international, "Le Réveil de la Force" est encore loin de dépasser "Avatar" à l'international. Sorti en 2009, ce dernier a généré 2,8 milliards de recettes mondiales, alors que l'autre film record de James Cameron, "Titanic", sorti en 1997, totalise quant à lui 2,2 milliards de recettes mondiales. 

Lu sur AFP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !