Les premières confidences de Brigitte Macron depuis son entrée à l'Elysée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les premières confidences de Brigitte Macron depuis son entrée à l'Elysée
©Reuters

En toute discrétion

Les premières confidences de Brigitte Macron depuis son entrée à l'Elysée

L'émission de TMC, "Quotidien", a suivi la première dame de France lors du dernier week-end électoral au Touquet.

Une première prise parole. Quotidien, l’émission de TMC présenté par Yann Barthès, a suivi Brigitte Macron lors du dernier week-end électoral au Touquet, à l’occasion des élections législatives. La première dame de France a livré quelques confidences sur les premiers pas de son mari en tant que chef de l’Etat.

"Le 'président jupitérien', j'entends beaucoup ça, a-t-elle indiqué, évoquant une Une de magazine. "Je suis très contente qu'il n'ait pas le comportement de Jupiter",  en faisant référence au caractère volage du dieu romain, équivalent de Zeus pour les Grecs. "Je ne sais pas si 'jupitérien' est un mot qui parle beaucoup aux gens", a-t-elle aussi commenté.

Sur le rapport de son mari avec les Français, elle déclare :"Je suis contente de voir comment les gens accueillent son élection, surtout ceux qui n'ont pas voté pour lui. Ils se sont rendu compte qu'il était le président de tous les Français. Et ça lui tient particulièrement à coeur". Elle a encore estimé que tout ce que faisait Emmanuel Macron allait "dans le bon sens". Concernant le trait d’humour controversé de son mari sur les "Kwassa-kwassa", lors d'un déplacement récent en Bretagne, elle s'est contentée de répondre: "Personne n'est parfait". 

Les caméras ont également capté un curieux moment, lorsqu’un homme s’est avancé vers l’épouse d’Em­ma­nuel Macron pour la mettre en garde concer­nant sa nouvelle fonc­tion : «"Madame Macron, soyez prudente parce qu’il y a une malé­dic­tion à l'Elysée, vous savez ? » a-t-il confié en lui serrant la main. Réponse de l’intéressée : "Je ne m’en suis pas rendue compte, on va conju­rer".

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !