Les maîtresses d'Américains célèbres et infidèles s'organisent pour capitaliser sur leur célébrité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les maîtresses d'Américains célèbres et infidèles s'organisent pour capitaliser sur leur célébrité
©

Le scandale paye

Les maîtresses d'Américains célèbres et infidèles s'organisent pour capitaliser sur leur célébrité

Scandales et billets verts font très bon ménage

Tiger Woods avait-il conscience qu'il était en train de faire de Gina Rodriguez une femme d'affaires? The Daily Beastnous raconte aujourd'hui comment cette ancienne playmate a capitalisé sur sa liaison avec le golfeur pour en faire un business juteux. Elle est devenue en quelque sorte la chef d'un réseau de jeunes femmes ayant comme point commun d'avoir séduit un homme marié célèbre. Elle les aide à transformer leur notoriété en billets verts en jouant les managers.

Tous les débouchés sont bons: tourner un pilote d'une émission de télé-réalité dans lequel le groupe de maîtresses va subir ensemble des opérations de chirurgie esthétique, apparaître dans des films pour adultes, ou encore lancer une ligne de cosmétiques baptisée Shameless ("sans honte").

Selon ses détracteurs, Gina Rodriguez était surtout connue pour ses talents d'entremetteuse, voire de maquerelle, avant que sa liaison avec Tiger Woods ne braque les projecteurs sur elle.

 

Lu sur The Daily Beast

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !