Les hommes ne voient pas leurs kilos en trop | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Les hommes minimiseraient leur poids
Les hommes minimiseraient leur poids
©Allociné

Moi, gros et méchant

Les hommes ne voient pas leurs kilos en trop

Un sondage du quotidien britannique The Guardian a montré que près d'un homme sur quatre avait une vision fausse de son poids.

Les hommes ont-ils un voile devant les yeux concernant leur poids ? Le quotidien britannique The Guardian a en effet demandé à ses lecteurs "vous estimez-vous trop maigre, de corpulence normale, en surpoids ou en obésité morbide ?". Le sondage a parfaitement fonctionné puisque pas moins de 300 000 personnes ont répondu et ont donné leur vision de leur propre poids. Ces derniers étaient invités à renseigner le sentiment qu'ils ont de leur silhouette mais aussi leurs mensurations. Ces dernières ont ainsi permis de calculer l'IMC, l'indice de masse corporelle. Et le résultat est probant puisque seulement 65% des personnes ont bien estimé leur corpulence.

Mieux, les hommes prennent le contre-pied des femmes en se voyant généralement plus mince qu'ils ne le sont. En effet, 23 % parmi eux, soit quasiment un homme sur quatre, ont une fausse vision de leur poids. The Guardian note que "certains se sont classés dans la catégorie corpulence normale alors qu'ils sont en surpoids".

Les résultats, obtenus à partir d'un très grand échantillon (mais pas scientifiquement sélectionné), suggèrent que des millions d'hommes pourraient ignorer qu'ils sont en surpoids ", ont rajouté les journalistes du quotidien britannique. Dans la catégorie "obésité" et "obésité morbide", la plupart des personnes n'ont pas deviné l'image correspondant à leur poids. Si vous aussi, vous souhaitez donner votre impression, il vous suffit de cliquer ici. Mais attention, pas de mensonges !

Lu sur The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !