Les descendants d'un aristocrate suisse exigent que les habitants d'une commune italienne leur paie un vieil impôt féodal | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Impôt
Impôt
©Flickr

Héritage

Les descendants d'un aristocrate suisse exigent que les habitants d'une commune italienne leur paie un vieil impôt féodal

L'impôt porte sur les cinq dernières années et peut atteindre 35.000 euros au total

Les habitants de San Felice Circeo, une petite ville pittoresque située entre Rome et Naples sont en colère. Les descendants d'un aristocrate suisse ont relancé leur demande de paiement d'un impôt féodal obscur qui s'élève à plusieurs milliers d'euros selon le Daily Telegraph.

Les six descendants de Giovanpaolo James Aguet, un baron suisse qui est né dans cette commune, et a acheté les droits de préler l'impôt en 1898. Datant de plusieurs siècles, cette zone est passée sous le contrôle des États pontificaux, qui régnaient sur une grande partie de l'Italie, au royaume d'Italie après l'unification du pays dans les années 1860, puis enfin entre les mains du défunt baron.

Ses héritiers veulent percevoir une redevance annuelle sur les propriétés de la ville balnéaire, et il réclament des arriérés pour les cinq dernières années qui dans certains cas s'élèvent à 35 000 €.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !