Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
couple paris coronavirus covid-19 couples binationaux
couple paris coronavirus covid-19 couples binationaux
©BERTRAND GUAY / AFP

L’Amour aux temps du coronavirus

Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver

Face à la pandémie de Covid-19 et suite aux fermetures des frontières, de nombreux couples binationaux ont été séparés le temps du confinement. Une procédure dérogatoire va permettre enfin aux couples binationaux de se retrouver, selon des précisions du secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

Depuis des mois, certaines personnes n’étaient plus en mesure de revoir leur compagnon ou leur compagne, dont ils sont séparés suite à la fermeture des frontières face aux risques de l'épidémie de coronavirus. Le secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a enfin annoncé le déploiement d'une procédure dérogatoire afin de permettre aux couples binationaux séparés suite à la Covid-19 de se retrouver.

Cette information a été dévoilée ce 9 août dans les colonnes du Journal du dimanche. Le secrétaire d’Etat au tourisme a précisé qu’un "laissez-passer" pour les couples binationaux allait être mis en place.

Ni pacsées, ni mariées, 2.000 personnes seraient concernées par ces séparations forcées, entre la France et un pays étranger. Plus de 700 Français seraient séparés d'un conjoint non européen.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Français(e)s se sont mobilisés ces derniers mois pour tentent de mobiliser les pouvoirs européens pour être de nouveau autorisés à voyager. 

A travers la planète, la communauté de couples binationaux s'est rassemblée autour du hashtag #LoveisNoTourism (L'amour, ça n'est pas du tourisme).

Le secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a précisé les contours de cette mesure et de son application : 

"Après avoir dialogué avec le collectif Love is not Tourism, nous allons ouvrir une procédure dérogatoire. Les conjoints devront se présenter au consulat avec des documents attestant des activités communes". 

Il sera également nécessaire de fournir des pièces d'identité, une "preuve de résidence en France pour le conjoint Français" et un "titre de transport aller-retour".

Les couples binationaux devront transmettre des pièces qui prouvent le caractère durable du lien, tels qu'un contrat de bail, des factures, un compte en banque en commun... Une fois l'étude de ces documents réalisée, la Commission interministérielle de crise "délivrera des laissez-passer lorsque c'est nécessaire".

JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !