Les chiens dépisteraient le cancer de la prostate avec 98% de fiabilité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Les chiens dépisteraient le cancer de la prostate avec 98% de fiabilité
©Mikebaird/Flickr

Le meilleur ami de l'homme

Les chiens dépisteraient le cancer de la prostate avec 98% de fiabilité

C'est en tout cas ce que montre une étude de l'Instituto Clinico Humanitas de Milan et détaillé lors du Congrès annuel de l'Association américaine d'urologie.

Ce n'est un scoop pour personne, les chiens sont réputés pour avoir du flair. Ainsi, par exemple, les gendarmes et autres services de police usent de leur capacité olfactive dans de nombreuses enquêtes sur les stupéfiants. Mais de là à pouvoir détecter, par leur simple odorat, si un individu a un cancer de la prostate ? Oui. En effet une équipe de chercheurs de l'Instituto Clinico Humanitas de Milan (Italie)  assure que des chiens entraînés seraient capables de détecter une telle maladie en reniflant des échantillons d’urine.

Leurs travaux, rapportés mardi par le site Pourquoi docteur ?, ont été détaillés lors du Congrès annuel de l’Association américaine d’urologie, qui se tient du 16 au 21 mai à Orlando, en Floride. Ils assurent que cette nouvelle méthode de détection est fiable à 98%. 

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont fait sentir à deux chiennes les échantillons d'urine de 902 participants, dont 362 hommes ayant un cancer de la prostate, à différents stades de la maladie, et 540 d'autres atteints de différents cancers, d'affections diverses ou en bonne santé. Les deux chiennes sont parvenues à détecter respectivement 100% et 99% des échantillons positifs, et à éliminer 98% et 96% des échantillons négatifs. 

Des résultats qui réjouissent le Dr Brian Stork à l'origine de cette étude. "Ces données montrent que l’analyse de COV (composés organiques volatiles, ndlr) dans les urines est une approche prometteuse dans la détection de cancers", affirme-t-il. Et de poursuivre : "Utiliser des chiens pour identifier un cancer, c’est quelque chose que la plupart des gens n’aurait jamais cru possible il y a 10 ou 20 ans". Oui, mais c'était il y a 20 ans. 

Voir un reportage de BFMTV à ce sujet

lu sur Pourquoi docteur ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !