Les abeilles savent compter et reconnaître un visage humain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Aurore Avarguès-Weber a été récompensée par la fondation L'Oréal-Unesco "Pour les femmes et la science".
Aurore Avarguès-Weber a été récompensée par la fondation L'Oréal-Unesco "Pour les femmes et la science".
©Reuters

Perception

Les abeilles savent compter et reconnaître un visage humain

Selon une jeune chercheuse, les insectes accomplissent des tâches que les enfants mettent plusieurs années à apprendre.

Récompensée pour ses travaux sur les abeilles, une chercheuse à l'université des Sciences de Toulouse a reçu ce mercredi un prix et une bourse de 20 000 euros de la part du programme international de la fondation L'Oréal-Unesco "Pour les femmes et la science".

Selon les travaux d'Aurore Avarguès-Weber, 31 ans, "les abeilles ont une grande capacité d'abstraction : elles savent compter et reconnaître un visage". "Elles passent d'un champ à un autre pour aller butiner. Avoir un plan, savoir où se situent des poteaux électriques, cela facilite leur trajet. Elles sont très bonnes pour reconnaître les objets, mais aussi les visages humains, même si on change le profil du visage, la couleur de cheveux" explique Aurore Avarguès-Weber. 

"Jusqu'à présent on voyait le monde des abeilles comme un organisme collectif où chaque abeille est une cellule. Mais elles font beaucoup de choix par elles-mêmes, il y a de la compétition entre elles. Et elles ne sont pas toutes des travailleuses : 20% restent dans la ruche à ne rien faire" ajoute la jeune chercheuse. 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !